Bulletin n.# 2

 

Les procédures : des éléments qui peuvent nous aider grandement dans une partie.          

Les procédures sont des actions bien définies qui sont d’un apport considérable dans la gestion d’un match. Elles font appel  à la concentration et l’anticipation qui supportent et alimentent  notre attention au jeu.

 

En premier lieu ; lors d’un arrêt du jeu : les officiels devraient avant de se déplacer pour la mise en jeu suivante ou la récupération de la rondelle ; regarder les mouvements des joueurs présents sur la glace pour s’assurer qu’il n’y d’altercation possible ou de rassemblements qui pourraient dégénérer en conflits . Ils devraient toujours être alertes lors des changements de joueurs ou lors des sorties du  banc de punition des joueurs punis qui reviennent suite à des pénalités qui se terminent . Le juge de lignes qui doit ramasser la rondelle devra s’assurer avant de partir d’avoir fait une  lecture précise de la situation et même s’assurer lors de son trajet qu’une situation ne se dessine demandant sa présence . Le juge de lignes qui se déplace vers le point de mise en jeu doit également après s’être convaincu que la situation est sous contrôle ; se déplacer en gardant constamment tous les joueurs dans sa vision. Les deux (2) juges de lignes dans un système à trois (3) ou quatre (4) officiels peuvent lorsque c’est possible ; utiliser un patin arrière sécuritaire pour accomplir leurs tâches dans ces circonstances surtout lorsque la rondelle à récupérer ne demande pas un long trajet . La récupération de la rondelle après un sifflet demande également à l’officiel concerné qu’il ne tourne pas le dos aux joueurs  lorsqu’il prend le disque des  mains du gardien de but .

 

En deuxième volet ; les fins des périodes et des parties demandent aux officiels une extrême vigilance . Lorsque le jeu se déroule dans une extrémité de la patinoire dans les dernières secondes d’un engagement et que l’attention de l’arbitre est  de de surveiller le filet : le juge de lignes qui est du côté opposé à l’arbitre pourra rentrer en zone offensive dans les dernières secondes (8sec.) pour le seconder et lui venir en aide . Il devra par contre être prudent pour ne pas bloquer une rondelle ou nuire aux  déplacements des joueurs lors de sa manœuvre. L’autre juge de lignes devra alors s’occuper  du suivi du chronomètre et siffler promptement la fin de la période ou de la partie. En effet dans plusieurs amphithéâtres : la sirène se fait entendre plus tard et ce délai peut amener des questionnements à savoir si la rondelle a complètement franchie la ligne des buts avant la fin réelle de la partie. Dans un prochain mémo : nous verrons d’autres procédures susceptibles de nous aider dans notre rôle.  Salutations   

 

F. Larochelle 27/11/18